[Accueil][Nous contacter]  Français   English
 

GDPR

Construction Workers EU

OSHA Campaign

Stop social dumping

EurActiv.com

Back2OurFuture

Bricklayer LLP

Paritarian Funds

Posting workers


LafargeHolcim, STOP au travail précaire, respectez la vie des travailleurs!
Depuis sa création, LafargeHolcim tue ses travailleurs. Le taux de mortalité a augmenté au lieu de baisser, bien que la société investisse beaucoup d’argent dans des mesures de sécurité appliquées de haut en bas. L’externalisation et la sous-traitance des emplois essentiels en sont l’une des principales raisons. Dans beaucoup de leur activités LafargeHolcim s'appuie largement sur une main-d’œuvre externalisée. C’est un des moyens le plus répandu utilisé par les employeurs pour échapper à leurs responsabilités envers leurs travailleurs. L’usage des travailleurs sous-traités et des travailleurs tiers atteint actuellement 80 pour cent dans certaines opérations indiennes.
LafargeHolcim est réticent à changer quoi que ce soit, ils continuent leurs affaires comme d'habitude.
Aujourd’hui, le 7 octobre, Journée mondiale d’action contre le travail précaire, les travailleurs et leurs syndicats rappellent à LafargeHolcim les conséquences de leurs actions et de leurs inactions et demandent que la société cimentière numéro un dans le monde mette fin à cette politique épouvantable.
Au moins 25 travailleurs ont déjà perdu leur vies depuis le début de l'année. La plupart d'entre eux n’ont pas été employés directement et ont payé un prix trop cher pour ce modèle de business non viable, qui est une course vers le bas. Dans le contexte de la politique en cours de cession d’actifs et de réduction d’activités au profit des dividendes aux actionnaires, le nombre de travailleurs tués dans l’entreprise, en particulier dans sa chaîne d’approvisionnement, reste terriblement élevé.
Mais ce ne sont pas les seuls travailleurs qui ont perdu leur vie aux opérations de LafargeHolcim. Jusqu'à présent, il n'y a aucune information publique sur le nombre de décès résultant de maladies professionnelles.
Bien que l’on sache que l’industrie du ciment a un bilan particulièrement médiocre en ce qui concerne les maladies liées à la poussière et à la levée des poids lourds, LafargeHolcim hésite à fournir ou à collecter des statistiques sur ces travailleurs.
Combien de personnes devraient encore mourir en laissant leur familles en deuil à cœur brisés, sans moyen de subsistance, sans espoir d'avenir? Combien doivent-ils payer avec leur santé et leur vie, avant que LafargeHolcim engage dans un véritable dialogue constructif sur des problèmes liés à la sécurité, impliquant des travailleurs représentant des syndicats et avant que la société ne commence à respecter le droit le plus précieux de ses travailleurs, le droit à la vie?
Le 7 octobre, lors de la Journée mondiale d'action contre le travail précaire, nous demandons à tous les travailleurs travaillant pour LafargeHolcim de rejoindre les syndicats et de dire ensemble à LafargeHolcim:
LafargeHolcim, STOP au travail précaire, respectez la vie des travailleurs!