[Accueil][Nous contacter]  Français   English
 

OSHA Campaign

Stop social dumping

EurActiv.com

Back2OurFuture

Bricklayer LLP

ECMIN

Paritarian Funds

Posting workers


Le nombre de décès par cancer dû à l’amiante continue d’augmenter
Vingt-trois ans après l’interdiction totale de l’amiante en Suisse, le nombre de cancers mortels est encore en augmentation. Dans les années à venir, environ 2500 personnes décèderont en Suisse à cause de l’amiante, comme le montrent les calculs de la Suva. « La question de l’amiante va encore occuper la Suisse pendant longtemps», affirme Thomas Guidon, spécialiste en assurances à la société de conseil Milliman. Selon les calculs de Stefan Scholz, statisticien à la Suva, ce sont en moyenne plus de 100 personnes qui mourront chaque année en Suisse d’un mésothéliome, tumeur mortelle des tissus thoraciques et du péritoine, au cours de la prochaine décennie. Le pic ne sera atteint qu’au milieu de la décennie. Le nombre de cas de cancer liés à l’amiante ne diminuera de manière significative qu’au cours de la décennie 2030. Le nombre total de décès dus à l’amiante depuis 1939 aura alors atteint 3500, voire même 4500. La Suva a payé jusqu’à présent 700 millions de francs suisses aux victimes de l’amiante ou à leurs survivants. On estime que les futurs cas de mésothéliome coûteront le double de ce montant. Si nous ajoutons les autres maladies professionnelles liées à l’amiante, la Suva devra faire face à des paiements à hauteur de 2,5 milliards de francs suisses.