[Accueil][Nous contacter]  Français   English
 

Construction Workers EU

OSHA Campaign

Stop social dumping

EurActiv.com

Back2OurFuture

Bricklayer LLP

Paritarian Funds

Posting workers


Activités
La campagne sur l'amiante de la FETBB consiste d’un nombre d’actions différentes liées à l'amiante. Avec les informations suivantes nous voulons partager les activités les plus récentes et vous donner la possibilité de vous engager par exemple en participant à l'une des prochaines conférences ou en soutenant nos efforts d'essayer d'identifier les produits contenant de l'amiante qui échappent à la surveillance du marché.

Formation de sensibilisation à l'amiante d'ABClean

Au sein de la FETBB, nous faisons la distinction entre deux groupes de travailleurs dans les questions liées à l'amiante. Le premier est composé des travailleurs employés par des sociétés qui sont spécialisées dans le désamiantage et qui bénéficient d'une formation adaptée et le second est composé des travailleurs employés par des sociétés qui ne sont pas spécialisées dans le désamiantage mais qui peuvent être confrontés à des produits contenant de l'amiante dans le cadre de leurs missions, par exemple la maintenance, la démolition ou la rénovation. Même si certains États membres ont légiféré afin que ce second groupe soit sensibilisé à la question de l'amiante, dans d'autres États membres, ce n'est pas le cas. Pour tenter de remédier à cette différence, la FETBB s'est associée à un projet d'apprentissage tout au long de la vie intitulé « Rendre l'UE propre en Amiante (ABClean) » dans le but de créer une formation en concertation avec des prestataires de services de formation et des instituts de médecine du travail.

La formation ABClean est disponible en polonais, lituanien, espagnol, italien, finnois et anglais.

Pour en savoir plus, consultez le site Internet dédié au projet.
Pour en savoir plus sur la procédure d'inscription à cette formation, merci de contacter Stephen Schindler (sschindler@efbh.be)

Libérer l’Europe en toute sécurité de l’amiante
Conférence conjointe du Comité économique et social européen (CESE) et le Comité des régions (CdR) du 24 juin 2015. Lire le Communiqué de presse de la CESE et le rapport de la conférence.

Faire d'une pierre deux coups - pourquoi des améliorations en matière d'efficacité énergétique dans les bâtiments va de pair avec l'élimination de l'amiante.
La FETBB soutient des demandes conjointes du Parlement européen et du Comité économique et social européen, qui appelle à conjuguer les efforts pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments tout en éliminant les restes d’amiante.
Après tout ces deux domaines de politique se recouvrent de manière significative : en effet, l’amélioration de l’efficacité énergétique d’un bâtiment concerne en général les parties du bâtiment où l’amiante a été utilisé en quantités significatives, par exemple le toit ou les fenêtres, où l’on peut trouver de l’amiante dans les isolants ou le mastic. Dans certains Etats membres, les améliorations à long terme telles que les panneaux solaires sur les toits peuvent ne pas être autorisées si le bâtiment contient de l’amiante à enlever à moyen terme. Ceci peut constituer un obstacle à l'amélioration de l'efficacité énergétique si ce n’est pas résolu en même temps. Par ailleurs, l’amiante a été surutilisé dans les bâtiments des années 60 et 70 qui sont à présent appelés à être rénovés, alors que les travailleurs jeunes en particulier n’ont pas l’habitude des produits et des matériaux contenant de l’amiante.
Compte tenu de la fréquence croissante des travaux pouvant entraîner une exposition à l’amiante en raison de l’amélioration de l’efficacité énergétique ainsi que du facteur secondaire que constitue un parc immobilier vieillissant et qui date de la grande époque de l’amiante, il est primordial d’élaborer des dispositions d’accompagnement sur la reconnaissance et l’enlèvement de l’amiante ainsi que la protection contre celle-ci au moment de formuler les objectifs relatifs à l’efficacité énergétique des bâtiments.
Cela est particulièrement vrai pour les bâtiments publics, où les employés et le grand public risquent d’être exposés à l'amiante. Au Royaume-Uni par exemple les taux de mésothéliome sont particulièrement élevés chez les enseignants dont les lieux de travail sont contaminés par cette substance mortelle.

Le Comité économique et social européen ainsi que le Comité des régions ont organisé une conférence conjointe le 24 juin à Bruxelles afin de débattre d’une stratégie européenne d’enlèvement sans risques et d’appeler la Commission à jouer son rôle dans l’élimination de l’amiante en Europe. Le rapport de la conférence (en anglais) est disponible sous le lien suivant: CLIQUEZ ICI

Cours électronique ABClean
La formation est un autre aspect de l’amiante qui mérite d’être reconnu. Alors qu’en général les travailleurs des sociétés spécialisées dans l’enlèvement de l’amiante sont bien formés et qualifiés pour la manutention de l’amiante, ce n’est pas toujours le cas des travailleurs qui peuvent trouver par inadvertance de l’amiante au cours d’activités telles que la rénovation, l’entretien ou la démolition.
En plus, les exigences de formation varient selon les États membres conformément à leurs modèles respectifs de l'utilisation de l'amiante dans le passé. Par exemple de nombreux pays d'Europe centrale et de l'Est ont utilisé de l'amiante principalement dans les toitures en amiante ciment, mais la formation de reconnaissance de l'amiante n'a pas toujours été une priorité. Compte tenu de la nature très mobile du secteur de la construction, il y aura des travailleurs pas suffisamment formés pour reconnaître les dangers lorsqu'ils travaillent à l'étranger.
Afin de résoudre ce problème, la FETBB s’est associée à un projet Leonardo da Vinci baptisé ABClean et dont l’objectif est de mettre en place une formation e-learning pour les personnes responsables de la sensibilisation à l’amiante au sein des sociétés pouvant trouver inopinément de l’amiante au cours de leurs travaux. Ce projet se terminera dans le courant de cette année et la conférence finale aura lieu le 10 septembre à Bruxelles. Pour vous inscrire, merci de contacter Stephen Schindler (sschindler@efbh.be).

Commerce de l’amiante
Malgré l’interdiction de la production de l’amiante et les efforts actuels pour l’éliminer totalement en Europe, il est de plus en plus soupçonné que l’UE continue d’importer de l’amiante. Entre autres, des collègues australiens ont signalé que des matériaux de construction contenant de l’amiante sont importés de Chine et échappent à la surveillance du marché.
Quelque chose de semblable pourrait se produire en Europe. Déjà en 2012 une importante cargaison de 1040t de l'amiante est arrivé en Italie, où une enquête a été lancée. Actuellement, il est difficile d'évaluer si les importations d'amiante ont lieu ailleurs en Europe et dans quelle mesure.
Suite à la confirmation de la livraison d’une grande quantité d’amiante en Italie, il est possible que des importations aient lieu ailleurs en Europe.
Si vous soupçonnez que des matériaux de construction ou des produits neufs contenant de l’amiante sont utilisés dans votre pays, nous vous invitons à contacter Stephen Schindler (sschindler@efbh.be) et à lui fournir des informations sur le produit, son nom commercial, son pays d’origine ou tout autre indicateur permettant aux autorités chargées de la surveillance du marché d’identifier et de prévenir les importations potentielles.


Quoi de neuf?